Il existe deux façons bien distinctes de vivre l’apprentissage par Expérimentation :

Expérimenter « le connu »

... est un processus de connaissance qui s'appuie sur l'expérience du monde de l'apprenant: s'appuyer sur la ressource d'apprentissage du quotidien et du savoir familier, des connaissances antérieures, du contexte communautaire, des intérêts personnels et des perspectives ainsi que de la motivation individuelle. La cognition humaine est située, elle est contextuelle. Les significations sont fondées dans le monde réel de modèles d'expérience, d'action et d'intérêt subjectif. Les apprenants apportent leurs propres connaissances, expériences et intérêts invariablement influencés par la situation d'apprentissage. Ce sont les vérités subjectives et profondément ressenties de l'expérience vécue et exprimée. Les spécialistes définissent ces pédagogies comme des « tissages », comme entre l'apprentissage scolaire et les expériences pratiques extra-scolaires des apprenants. Un autre tel tissage est observable lorsque l’on confronte l’apprenant à des textes ou des expériences familiers et inconnus (Expérimenter « le nouveau »).

Expérimenter « le nouveau »

... est un processus de connaissance dans lequel l'apprenant est immergé dans un domaine d'expérience inconnu, soit réel (lieux, communautés, situations) ou virtuel (textes, images, données et autres significations représentées). Le « nouveau » est défini du point de vue de l'apprenant: ce qui ne leur est pas familier, compte tenu de leur origine vitale. Une connaissance aigue de l’origine est ainsi nécessaire pour donner un sens au nouveau d'une manière qui est adéquate à l'apprentissage productif, cependant, le nouveau doit au moins avoir quelques éléments de familiarité ; Il doit permettre à l’apprenant de distinguer ce qu’il connait de ce qu’il ne connait ; Il doit permettre un sens intuitif global. Pour que l'apprentissage se produise, il doit également être échafaudé; Il doit y avoir des moyens mis en place pour que les parties qui ne sont pas familières soient rendues intelligibles - avec l'aide de pairs, d'enseignants, de références croisées textuelles ou d’accès une aide tierce, par exemple. Le résultat est un voyage loin du monde courant le long de l'axe de la largeur de l'expansion des connaissances, en prenant un voyage interculturel d'une sorte ou d’une autre. Expérimenter le Nouveau implique l'immersion dans de nouvelles informations ou situations, une observation attentive, et la lecture et l'enregistrement de nouveaux faits et de nouvelles données. Les apprenants rencontrent de nouvelles informations ou expériences, mais seulement dans la zone d'intelligibilité et de sécurité, de ce que les spécialistes appellent une «zone de développement proximal» suffisamment proche du monde courant des apprenants pour être à la fois intelligible mais suffisamment nouveaux pour exiger un nouvel apprentissage.

 

 Source : http://newlearningonline.com/new-learning/chapter-8/learning-by-design-knowledge-processes